Labyrinthe de Sens

Le labyrinthe de Saint Étienne de Sens

Toutes les sections du chapitre itinéraire sont placées sous l'égide d'une image d'un type très particulier d'itinéraire : le labyrinthe...


texte centre

pro + jets



Pourquoi faire cette année ce qui peut attendre à la prochaine ?

Conçu et né en même temps qu'une guerre,
lecteur précoce élevé dans un grenier et un jardin
écolier fasciné par le grec, la stylistique, et l’astronomie
étudiant déchiré entre sémantique générale et algèbre linéaire,
ingénieur dévoyé par l'amour des schémas,
poète systémique et sentimental, amoureux des falaises et des orages, longtemps co-maître d'oeuvre d'une revue littéraire,
conseiller d'entreprises inventeur du sémagramme et diffuseur d'objets pédagogiques,
je suis arrivé en un temps où les projets sont essentiels.

Entre deux images de la vie, laquelle choisir :

Multiple je nais
Tel en graine dessein d’arbre
Un million de formes ?

Le temps filtre un choix :
Chaque branche se décide...
Unique je meurs.

Unique je nais ;
Mon nom, mon jour, mes racines :
Moi seul est nul autre !

Les nuits et les hommes
Empilent en moi leurs pages :
Multiple je meurs.

La dialectique de l'un et du multiple s'insinue avec délectation dans nos pensées. Ces deux images, à gauche celle de l'abandon des options et de la restriction impitoyable des possibles, et à droite celle de l'élargissement des expériences et du foisonnement indéchiffrable des traces, sont elles logiquement incompatibles, ou bien symboliquement associables ?


Le labyrinthe de la cathédrale de Sens a été détruit en 1768; il avait une grande analogie avec celui de la cathédrale de Chartres; il était incrusté de plomb et mesurait 10 mètres de diamètre; il avait 2000 pas de circuit, et il fallait près d'une heure pour en faire tout le parcours.