poèmes & proses


Les textes rassemblés sous le titre Poèmes de l'alliance sont en continuité de forme et de fond avec ceux des chansons connues à ce jour. Ils sont chantables. Peut-être sont-ils des chants dont Nicole Louvier nous a dissimulé les mélodies ?
Formellement, l'absence de ponctuation, la mise en page, l'emploi des majuscules, renforcent cette impression.
Une recension plus précise des liens entre les chansons connues et ces poèmes, en particulier à propos de noms de lieux ou de personnes, ou de convergences de scénarios, pourrait étayer cette hypothèse.

Poésie

Dernier poème de la partie II, désespérances. La présentation typographique se veut fidèle à celle du livre.Une strophe fait refrain.

De par le soleil et la terre
Je Te cherche
Je Te cherche à travers les pluies
A travers les arbres centenaires
L'eau Te ressemble et ces étoiles
D'où tombe une lumière
Que je vois mieux les yeux fermés
A travers les impossibles rencontres
En toutes choses dessaisies
Dans mon propre renoncement
Je Te cherche

Sur le visage d'une femme à jamais inconnue
Dont les doigts blancs tournent ces pages
Quelque part au bout de ce monde
Je Te cherche
Toute fin Te révèle
Toute absence
En Ton seul nom j'ai fait de la mort une alliée
Tu es la mer l'insaisissable
La vérité
Le dernier maillon d'une chaîne qui m'a liée
Au nom du soleil à la terre
Où je te cherche

Le long d'une plage enlisée de brumes passe un cheval sans cavalière
Ton cheval
Mon regard découvre un village que je ne traverserai pas
Ton village
La route ne mène nulle part et pourtant j'y croise une enfant douce qui me sourit
Ton sourire
Je bois la jeunesse nacrée de passage seulement en moi
Ton passage

De par chaque secret de par demain de par les autres
De par les musiques d'hier
Aux confis de ma solitude
Je Te cherche
Toute peur Te révèle
Tout mensonge
En Ton nom j'ai fait de la vie une alliée
Tu es le temps hormis le temps
La destinée
L'amour perpétuel parmi les amours oubliées
Le sommet de l'indifférence

De par le soleil et la terre
Je Te cherche
Je Te cherche à travers les pluies
A travers les arbres centenaires
L'eau Te ressemble et ces étoiles
D'où tombe une lumière
Que je vois mieux les yeux fermés
A travers les impossibles rencontres
En toutes choses dessaisies
Dans mon propre renoncement
Je Te cherche

Je Te cherche
Poésie