photographies et autres images


Nota : du fait du nombre relativement important d'images figurant sur cette page son ouverture complète, en dépit des précautions prises pour les redimensionner, peut atteindre une dizaine de secondes avec une connexion ADSL de débit descendant usuel – à ce jour...– Merci pour votre indulgence.

Dans l'état actuel de mes recherches, la plupart des images de Nicole Louvier que j'ai trouvées la montrent vue de gauche, quelques unes de face.

La première compilation d'enregistrements originaux repris sur le CD édité par I.L.D. en 2008, avec un livret signé de Dany Lallemand, utilise en I° et II° de couverture la photographie du studio Harcourt.
La seconde compilation, éditée en 2011, utilise, elle, en I° de couverture la photographie d'Anne Agostini.


Cartes postales


▼ Avec certains navigateurs, les images sont visibles plus bas sur la page. Je travaille sur cette anomalie▼


Photo Staval
[1]
Collection personnelle


Photo Anne Agostini
[2]


Photo Studio Harcourt
[3]

Dans la presse



Photo Claude Poirier
Nicole exige la perfection...productrice d'émissions à la RTF, avant de diffuser ses disques sur l'antenne, elles les écoute soigneusement et ne passe que ceux qu'elle juge parfaits.
Illustrations de l'article les marchands de succès ont pardonné à Nicole Louvier, signé par Jacques Hélian dans un hebdomadaire culte des années 60.

Cet article, publié le 21 juillet 1963, se termine ainsi : Les marchands n'ont pas chassé Nicole Louvier du temple de la chanson. Et c'est tant mieux.
 


Photo Claude Poirier
Sans légende.



Photo de presse du 6 juin 1959. Format de l'original 13 x 18. ©Keystone n° A-6735/II, 25 rue Royale, Paris 8°, ANJou 64 02. Dans le cadre des fêtes de la première grande semaine de Montmartre, la Butte a vu aux prises, dans un championnat acharné, les représentants de la presse sportive à Paris et les vedettes du Spectacle. Voici quelques vedettes photographiées au cours de la partie...

.
Partie de boules à Montmartre, entre ( de gauche à droite) :
Nicole LouvierElyanne Dorsay, chanteuse interprète – Colette Dereal, alias Colette Denise de Glarélial, chanteuse et actrice – Maya Katiaff,
Belinda Byrd, – Anne Bartel, actrice et aujourd'hui formatrice d'acteurs – Liliane Bert, actrice – Antoinette dans voici le temps des assassins – Corinne Vernier






Odette LaureNicole LouvierGilbert BécaudGeorges BrassensMartine CarolPhilippe ClayMichèle Morgan
Cinq chanteurs réunis en monôme, sous le regard de deux des trois actrices majeures du film, pour la projection de gala du film destinées [6] au Théâtre des Champs-Elysées. Tonton Georges a manifestement préféré sa guitare aux épaules de Monsieur 100 000 volts...
A propos d'Odette Laure, alias Odette Dhomée ( 1917 - 2004 ) voir le billet de Jérôme en date du 7 juin 2011, billet consacré à quelques Odettes....

Photo Philippe Le Tellier. Format de l'original avant recadrage 24 x 26.



Photo parue dans le n° 33 de Lisette, daté 18 août 1963. Format de l'original 12 x 15,5 cm.

Illustre un bref article de Claude Therouanne, qui dans les années 1960, publiait dans cet hebdomadaire des portraits de personnalités du monde des arts et du sport.
Lisette était un périodique des Éditions de Montsouris (Le Petit Écho de la Mode, Rustica,...) destiné aux jeunes lectrices de 7 à 15 ans, et qui a paru de 1921 à 1942 puis de 1946 à 1973.

Photographe non identifié(e). Sans légende.
Photo parue dans le n° 254 de Paris-Match, daté 6 février 1954. Format de l'original 15 x 17 cm, en tenant compte du recadrage.

Légende : sa meilleure amie, la guitare dont elle s'accompagne en chantant.

Illustre un reportage de Robert Pilati et Jack Garofalo : deux filles et trois garçons qui font la chanson française 1954. Ce reportage sert d'ancrage people à un article de Guillaume Hannoteau expliquant en quoi la radio et surtout les disques ont remplacé, pour la diffusion de la chanson, les cafés chantants et les petits formats [5] .
Pages 47 à 53.

L'autre fille est Odette Laure [4] , les trois garçons Gilbert Bécaud, Georges Brassens et Philippe Clay.

Photographie de Philippe Le Tellier.

Il y a deux autres photos : son dîner dans un petit café... et dans son appartement tout neuf...
Photo parue en IV° de couverture du n° 56 de music*hall, daté novembre 1959, . Format de l'original 10 x 15 cm environ.

La photo originale est une semi-publicité pour les disques Decca. Elle a pour légende :

Nicole Louvier n'a pas craint de dévoiler les secrets des coulisses du music-hall dans son nouveau roman les marchands (Editions de la Table Ronde), tout en trouvant le temps de réenregistrer, sans sa guitare et avec un grand orchestre, ses chansons les plus marquantes, des Noëls, et les chansons de ses compositeurs préférés.
Exclusivité Decca.


Photographe non identifié(e).

J'ai pris la liberté de retoucher l'original pour supprimer les décors muraux et les textes placés en insert, et centrer l'image sur le portrait. Voir en note [7] le fac simile du document complet.
Photo parue dans le n°56 de music*hall, daté novembre 1959, avec Jacques Brel en I° de couverture et Nicole Louvier en IV° de couverture – voir ci-dessus– . Format de l'original 6 x 6,5 cm.

Illustre un bref article non signé intitulé Peyrefitte de la chanson....

Music*Hall, le magazine des vedettes et du spectacle,  était un mensuel dirigé par Félix Vitry et Pierre Linden. Philippe Bouvard y tenait chronique.
Sur le site de Pierre Boivin, vous trouverez en vente une très belle collection de cette revue contenant pas mal d'informations sur les chanteuses et chanteurs des années 1955 et suivantes...A consulter.

Photographe non identifié(e). Sans légende.
Je pense discerner sur le plan de travail un stylo Parker et une machine portable Remington.
Photo parue dans le n° 9 de music*hall, daté octobre 1955, comme illustration de l'interview anonyme de la page 24, j'écris des choses qui font rougir.
La photographie qui suit introduit la suite et fin, page 47 du même.



L'original est une vignette 40 mm x 40 mm imprimée sur papier journal ; après scan et recadrage, le résultat a le charme du flou saisi sur le vif...

Le chien est un animal qui accompagne Nicole Louvier et en photo et dans son œuvre, la romanesque du moins.
En Israël, vers 1980, elle est en pied en compagnie d'un chat noir...
Photo illustrant dans le n° 743 de Festival, probablement paru en juillet ou août 1963, un papier non signé intitulé sur le tourne-disque, Nicole Louvier.
L'original est au format 195 x 280...
Ce texte est pages 3 et 4. La page 4 est partagée entre Nicole Louvier et Sophia Loren, vedette de la semaine...

La photographie qui suit illustre la partie de l'article située page 5..





Cette image est la seule de ma collection montrant Nicole Louvier en compagnie d'une poupée...

Portraits et affiches


Ce portrait signé de Claude-Michel Grosjean orne l'édition de les marchands, suivi de qui qu'en grogne, réalisée par le Club International du Livre de Bruxelles vers 1959.

Claude-Michel Grosjean, né à Paris en 1931, est peintre, relieur et illustrateur. Il a travaillé pour des éditeurs d'ouvrages en souscription ou hors commerce.

Ce portrait signé de Bernard Grambert est en vente sur le site de Chapitre, pour des prix variant entre 44 € et 534 €, selon le support, les dimensions ou le type d'encadrement.

L'auteur semble spécialisé dans le portrait caricatural – ou portraits charge – et la publicité. Les informations à son sujet sont rares. Technique : encre et lavis.cAutres sujets traités : Edith Piaf [915 – 1963], Bernard Blier [1916 – 1989], Alice Cocéa [1899 – 1970]...

Editions MuZéo ; crédits photographique RMN.

Sur des pochettes de disque



Photo Nisak


Photo Fiebig


Photo Nisak




Photo Jean Barthet


Photo Roberto Zoni


Photo P. Charton (?)





[1]

Editions P.I., 71 avenue de Wagram, Paris. CP N&B bords ondulés, Offert par les carbones Korès carboplane, le carbone qui ne roule pas. Format 14 x 8,5. N° 21 dans une collection de cent portraits.

Le studio Staval semble avoir été spécialisé dans les photos d'artistes. Dans la même collection, j'ai trouvé Marcel Mouloudji, Georges Brassens, Eddie Constantine...

[2] Editions P.I., 71 avenue de Wagram, Paris. CP N&B bords ondulés. Format 14 x 8,5. Porte au recto le logo de DECCA.
Anne Agostini a signé les pochettes des disques disques Decca - 455.678 sorti en novembre 1958 [ Paris jardin,...] et Decca - 455.660 sorti en février 1960 [ Hélène,...], Nicole Louvier et ses chansons  en reprenant le même cliché, avec un cadrage un peu différent.

[3] Editions du Globe, à Paris, N° 567.CP N&B bords ondulés. Format 14 x 8,5.
Le studio Harcourt est, comme il le dit lui-même, un lieu de pose incontournable pour qui veut laisser une image de soi fidèle et expressive : Le portrait Harcourt, nimbé de sa dimension mythique, ancré dans la mémoire collective, est devenu une institution.

[4] Odette Laure, alias Odette Dhommée, née le 28 février 1917 et décédée le 10 juin 2004 à Paris, est souvent présentée comme comédienne de théâtre et de cinéma. Elle a débuté comme sténo-dactylo, mais voulait être chanteuse, et le fût. En 1950, après avoir gagné à un concours d'amateurs, elle fût recrutée au cabaret Chez-Gilles avant de plancher au Moulin-Rouge.Elle a d'ailleurs intitulé ses mémoires Aimer, rire et chanter– Souvenirs (Flammarion, 1997) 

[5] Il ne s'agit pas ici des bédés format 13 x 18 en noir et blanc. Cette locution désignait avant guerre les partitions de chansons fabriquées à bon marché.

[6] Destinées est un film français de Jean Delannoy, sorti en 1954. Il donne à voir trois comportements de femmes devant la guerre.

*Une Américaine, Elisabeth Whitefield – Claudette Colbert – fait un pèlerinage en Italie pour rapatrier le corps de son mari tué en février 1944 par les Allemands. Sur place, elle apprend que, lors de sa dernière nuit, il fut l'amant d'Angela, une jeune paysanne, et qu'un enfant est né de cette brève union. Après bien des hésitations, Elisabeth repartira seule, laissant les restes de son mari près du fils qu'il n'a jamais connu.

*En avril 1430, Jeanne d'Arc – Michèle Morgan – doute de sa mission. Dans une ferme fortifiée près de Compiègne, elle retrouve le capitaine Baretta, l'un de ses anciens compagnons d'armes qui confirme que ses soldats n'ont plus foi en elle. Dans la ferme, un enfant vient de mourir sans avoir été baptisé. Jeanne le ressuscite le temps de recevoir le baptême. Le miracle redonne confiance aux troupes de Jeanne qui repartent avec elle. Mais Jeanne sait désormais que ses jours sont comptés.
*A Athènes, en 411 avant J.-C., alors que la guerre avec Sparte s'éternise, LysistrataMartine Carol – prend la tête de ses concitoyennes et leur suggère de faire la grève de l'amour. Démoralisés, les Athéniens décident de conclure la paix avec Sparte. Cette intrigue est reprise d'Ἀριστοφάνης – Aristophane.

Michel Piccoli y joue un de ses premiers rôles.