MORGELINE POUR MA VEUVE

Un travail d'écriture poétique de nature expérimentale ou insolite ? La langue de Michel Martin de Villemer se caractérise par l'alliance quasi oxymorique de deux composantes remarquables :
  • la simplicité fluide d'une syntaxe sans détours ni complications
  • l'enchâssement dans le texte de vocables rares et cependant choisis avec un souci minutieux de l'emploi exact
Cette association d'apparents contraires pourrait précipiter en un magma hermétique. Il n'en est rien. Les impressions, les ressentis, les dévoilements intimes exprimés dans chaque poème sont immédiatement intelligibles, comme si les mots inattendus ainsi libérés des lexiques spécialisés où ils se morfondaient étaient apprivoisés et décodables sans effort.

Cet ouvrage de Michel Martin de Villemer, le quatorzième de son œuvre,  est orné de quatre dessins de Danielle Zuger. Il contient :

♦ une préface de Jean-Pierre Desthuilliers
♦ 77 poèmes
♦ trois sections d'aphorismes regroupées dans la section en marge : Définitions, Notations, Réflexions
♦ un index des mots rares et insolites, choisis par le préfacier, accompagné d'une note explicative
♦ une notice bio-bibliographique détaillée
♦ une table des textes
♦ le manifeste et la liste des ouvrages constituant la collection

Signalement


Titre : Morgeline pour ma veuve  
I° de couverture : Michel Martin de Villemer – Titre  – Préface de Jean-Pierre Desthuilliers –  La Jointée Éditeur...et un dessin de Danielle Zuger, repris en page 2
IIII° de couverture : Un dessin de Danielle Zuger– Mentions légales
Dos : LA JOINTÉE – MICHEL MARTIN DE VILLEMER – MORGELINE POUR MA VEUVE

Référencement : ISBN 978-2-9527777-3-5  –  © Michel Martin de Villemer, 2010  – © La Jointée éditeur, 2010
Prix affiché : 19 €
Composition : Entrelignes – Maison Arricq – 64330 Cadillon
Impression : ICN, 64300 Orthez, 2° trimestre 2010
Pagination : 142 pages
Format : 155 x 240  –Tirage : 500 exemplaires tous identiques

La préface


Publier Michel Martin, dans une collection qui est une des activités éditoriales de l’association La Jointée, association dont il est co-fondateur et à qui il fit un merveilleux apport en nature - le titre d’un de ses ouvrages - est pour moi, pour nous, à la fois le règlement partiel d’une dette amicale et la reconnaissance de la qualité de son œuvre. Cette œuvre, et toute son œuvre.

Ce livre en effet est le dernier à ce jour d'une longue cordée de titres dans laquelle s'entrelacent trois torons essentiels :
Lire la suite...

A propos de veuve et de morgeline

Deux extraits de sites d'histoire naturelle :




faune




Galerie : © William Frohawk
Site
En attente d'accord...
Nom d'usage : Veuve
Nom latin : Vidua paradisaea
Ordre : Passériformes
Famille : Viduidés
Autres noms : Paradisänka (sv), Long-tailed Paradise Whydah (en), Vedova del Paradiso (it), Viuda del Paraíso (es), Schmalschwanz-Paradieswitwe (al), Smalstaart-paradijswida (nl)


La Veuve du Paradis est un magnifique oiseau qui habite le Sud et l'Est de L'Afrique. Elle aime les buissons des savanes et aussi les plaines de préférence aux endroits boisés.
Elle se nourrit de graines et d'insectes. La coloration du plumage du mâle change en période d'accouplement. Le bas de son ventre est blanc, sa poitrine dorée et le reste de son corps noir. Les deux principales plumes de sa queue atteindront près de 35 centimètres de longueur. En dehors de cette période, les deux sexes se ressemblent.
La Veuve pond ses œufs dans le nid de Tisserins, un par nid, et ces derniers élèveront sa famille. Comme les œufs de la veuve sont identiques à ceux du tisserin, celui-ci ne voit pas la différence.


flore



Cliché André Karwath
Licence CC

Morgeline
Nom latin : Stellaria media
Noms usuels : Mouron des oiseaux, Mouron blanc, Bec de moineau, Herbe à oiseaux, Stellaire.
Famille : Caryophylacées

Le nom latin de la Morgeline vient de stella - qui signifie étoile - car les fleurs en ont la forme. Son nom usuel vient de mordre et de geline en raison du goût qu'a la volaille pour cette plante.
C'est une plante annuelle dont les tiges sont rampantes ou redressées, molles et en touffes. Les feuilles sont pétiolées, opposées et à bord lisse. Les fleurs blanches sont petites et s'épanouissent dès le mois de février et jusqu'en novembre.

La Morgeline est riche en sels minéraux (potassium, silicium...). En phytothérapie, toutes les parties de la plante sont utilisées ainsi que le suc frais. Le séchage doit être effectué à l'abri de la lumière et dans un endroit bien ventilé. On la trouve en Europe jusqu'à environ 2000 m d'altitude. C'est une plante courante que l'on peut rencontrer un peu partout, dans les jardins, les champs, les chemins...