la vraie bougie

[*]
L'authentique bougie du Sapeur


La bougie du sapeur

Vous êtes bien sur www.pasdesiteinternet.com, le non-site [2] cité page 19 dans le numéro 9 tout neuf de la Bougie du Sapeur comme page 17 du déjà vieux numéro 8, et en même temps sur www.labougiedusapeur.com, site non officiel conçu à la mémoire
  • du sapeur Camember, qui portait la hache et le tablier à la fin du Second Empire
  • et à celle de Marie-Louis-Georges Colomb, alias Christophe, normalien, naturaliste et ethnologue des institutions françaises de la III° République.
La Bougie du Sapeur étant une des manifestation les plus concrètes et actuelles de la paléofuturologie, ou art - génial - de faire du neuf avec du vieux, je ne pouvais que soutenir cette initiative, qui obéit à une des pulsions écologiques fondamentales partagées par les esprits humains de très nombreuses civilisations et cultures.

Site référencé sur Wikipedia
Site referenced on Wikipedia

Sitio hecho referencia sobre Wikipedia
Wikipedia üzerindeki ağ sayfası rfrence

La bougie du sapeur...28 ans déjà...et peut-être plus

sapeur.gif

Les personnages [1] de Camember, Cosinus et Fenouillard étant appelés de temps à autres sur mon blogue personnel à la rescousse de mes élucubrations systémiques et libertaires,  m'est venue l'idée d'ouvrir un site consacré, entre autres et au passage,  à ce modeste et original périodique qui exalte le Sapeur au siècle, non des lumières, mais des bougies.

D'autres personnages du même auteur, comme par exemple les inséparables Plick & Plock, et le colérique Baron de Cramoisy, voire le très anecdotique oncle Georges, seront bien entendu appelés ultérieurement à la rescousse.
 

Histoire de constituer et publier une une revue de presse dont les délais de fabrication ne m'obligeraient pas à de trop lourdes contraintes de gestion du temps. J'ai commencé à scanner les unes, élaborer une typologie de leur iconographie...J'ai presque quatre ans devant moi pour achever ce travail.

 

Je songe à associer au même rituel saint Auguste et saint Gustave, réputés fêtés le 29 février, et déplore au passage que Christophe ait renoncé au doublé en ne prénommant pas le bon sapeur Gustave-Auguste...Ce qui eût permis à Mademoiselle Victoire, s'adressant à Gustave-Auguste Gamemper , de l'appeler familièrement GAG.

A noter que :
-dans le n°1, page 2, était annoncé un rallye pédestre parisien , Auguste Sight Seeing, placé soue le haut patronage de la RATP, et empruntant les 16 voies baptisées de l'auguste prénom...ad augusta per angusta... ;
-dans le n°2, page 2, Serge Zeyons envisageait le tournage du film Prénom Auguste, recensant quelques illustres Auguste.

Ce site m'a déjà valu des messages venus, entre autres lieux, de Belgique et du Canada, d'amateurs
-soit me questionnant sur l'énigme relative aux systèmes de numération parue au numéro 8,
-soit sollicitant une aide pour l'achat du dit numéro 8.
Je me suis donc mis à faire la tournée des libraires pour recueillir les invendus et les mettre sous enveloppe. Comme je n'ai pas le sens du négoce (les numéros anciens valent de 10 € à 40 € sur eBay...) je facture au prix coûtant.

Une collection complète, donc allant du n°1 au n°8, est même mise à prix aux enchères e-bay pour 1 500 €. Ceci pour donner une idée de la valeur spéculative d'un placement-papier qui pourrait être paradoxalement qualifié, pour qui a lu le livre de Christophe, de placement de père de famille, car Ephraïm et Victoire eurent tout de même 8 garçons, sans compter Victorin, le fils adoptif.


Et maintenant, que vais-je faire ?...

Vous pouvez :




[*] Cul de lampe signé Christophe, page 124 de l'édition Armand Colin de 1931, en conclusion de la saynette Dernier exploit dramatique de Camember.


[2] Ce non-site a fait l'objet d'un débat...