le cristal opaque

le cristal opaque

Quelques exemplaires de ce livre sont en vente à un prix très raisonnable sur le site . Les acheteurs qui le souhaitent peuvent obtenir un petit mot gentil de l'auteur sur la page de garde, sous seule condition de l'avoir demandé.

L'édition révisée ici mise en ligne est, à l'exclusion formelle des illustrations,  explicitement sous licence Art Libre

Ici




Un titre minéral

Le contrat relatif à l’édition de le cristal opaque fut signé entre l’auteur et l’éditeur, à savoir les éditions Saint-Germain-des-Prés, représentées par Jean Orizet, le 17 janvier 1974. Le tirage était fixé à 400 exemplaires, les droits d’auteurs à 10 %, et le prix de vente à 14 F.
 
Le premier relevé de ventes me fut envoyé par le cherche midi, éditeur, qui avait obtenu en location-gérance l’exploitation de l’éditeur initial. Les 29 exemplaires déclarés me rapportèrent, une fois les frais déduits, la somme de 39,06 F. L'un des exemplaires décomptés avait de plus été acheté par mes soins et sur ma bourse personnelle, ayant jugé utile d'aller visiter incognito la librairie de l'éditeur pour vivre l'accueil fait aux lecteurs.
Je n’ai jamais reçu d’autre relevé.

Ayant moi-même assuré la diffusion de 46 exemplaires [1], 30 autres ayant été distribués par l’éditeur en service de presse, et en détenant aujour’hui 63 en stock, dont un d'un genre particulier car il ne possède du livre que la couverture, les feuillets appartenant à un autre ouvrage [4] , je suis sans nouvelles de 232 opuscules.

Je n’ai d’ailleurs aucune preuve de la réalité de leur existence, et n'ai jamais cherché à en avoir. Ont-ils terminé leur vie dans les limbes d’un ordre de fabrication différé, ou dans l’enfer du pilon avant de renaître comme papier à lettre recyclé, j’ignore tout de leur destin.
Un exemplaire au moins a traversé l'océan pour orner les collections de la Bibliothèque du Congrès...Un autre est consultable à la BN.

Le contenu



Veulettes-sur-Mer 1957 - Cllché GD

Ce recueil fut composé un peu hâtivement, à partir de textes épars datant de deux périodes différentes :
-les années étudiantes, au Lycée Henri IV puis à l'ENICA,, de 1956 à 1962 (en incluant la période de mon service national passée au bataillon d'instruction de Compiègne-Royallieu);
-une reprise progressive de mon activité d’écriture, après quelques années de retrait, consacrées à l'apprentissage de l'écriture grise en entreprise,  courant 1971 et début 1972.

Les textes de la seconde phase furent, en partie,  des remaniements ou des suites de travaux antérieurs, comme s’il m’avait fallu reprendre sur ma lancée pour supprimer la solution de continuité temporelle et ajuster plus étroitement les deux périodes.
Il me reste quelques rares traces des manuscrits correspondant.
A cette époque, ma Remington , temporairement délaissée, avait été supplantée par mon Waterman...J'avais sous-traité la mise au propre du projet à une dactylographe indépendante recrutée par le biais des annonces du journal paroissial..

Le titre

C'était mon premier titre. La combinaison "article + nom + adjectif" me semblait la plus intelligible.
Le choix du nom cristal est à la fois :
-une résurgence de ma fascination pour la géologie et plus particulièrement la cristallographie ;
-et un recours à ce que j'appris plus tard à identifier sous le nom de langue des oiseaux ...pour désigner une dédicataire élue  in petto.
La postposition de l'adjectif opaque voulait signifier à la fois :
-mon goût du paradoxe apparent (car il est de nombreux cristaux opaques...adamantane ?) ;
-un avertissement au lecteur sur le contraste entre la simplicité géométrique des formes poétiques adoptées et le manque de transparence -mais non de lucidité- du sens dans nombre de textes ;
-toujours dans la dynamique de la langue des oiseaux, la non-réalisation d'une rencontre repoussée aux Pâques ...ou à la Trinité

Singularité du titre

Une recherche d'antériorité n'a pas, à cette date, révélé d'homonymie. Toutefois, l'association cristal + opaque peut être identifiée dans d'autres textes.
J'ai retrouvé l'expression cristal opaque dans :

Les illustrations

Le recueil contient quatre dessins originaux, au crayon, de Jean-Claude Tardivo. Nous étions voisins et il avait accepté de me rendre le service de donner à mon recueil cette allure soignée que confère la présence d'une collaboration graphique professionnelle à l'édition de poèmes du dimanche.
Pour mieux connaître Jean-Claude Tardivo ,  visiter son site personnel...

Réédition

Diffusion hors commerce de l'édition originale

Cette réédition est placée sous licence libre. Elle est restreinte aux textes, les illustrations étant sous © de leur auteur. Elle est accessible :

Édition révisée

L'édition révisée :
Les poèmes n’ayant été, par principe, pas titrés, ils sont désignés par le numéro de la ou des pages qu’ils occupent dans le recueil.
Comme le révèle le menu spécifique en marge de droite, le recueil est fragmenté, pour en faciliter la lecture, en sous-ensembles d'une petite dizaine de textes, leur nombre étant choisi selon leur longueur cumulée. Si cette disposition s'avérait peu pratique, nous chercherions une autre présentation. J'insiste sur le fait que ce sectionnement n'est en rien l'image d'une quelconque disposition de l'édition de bibliothèque.
De même, les dessins originaux de Tardivo sont ici publiés, comme il m'en a donné l'accord, mais :

A chaque texte, et en suite, sont attachées deux rubriques:

Signalement

Pierre Seghers

Je reçus de Pierre Seghers par lettre datée du 6 septembre 1978, un bref et amical courrier accusant réception du recueil.

Cher poète,
De multiples engagements ne m’ont pas permis de vous écrire jusqu’ici. Mais, tout arrive ! J’ai enfin pu prendre connaissance de votre recueil le cristal opaque.
Je découvre très souvent dans votre envoi des réussites qui sont autant de plaisir pour votre lecteur, une présence et une écriture qui vous appartiennent en propre. Vous êtes poète, et tout le reste ne serait que des mots. La poésie, la voix profonde, celle du dedans vous accompagne. Je ne puis que vous encourager à suivre ce chemin.
Veuillez croire, cher poète, à mes sentiments les meilleurs.

La revue de l'ACILECE

Le numéro 65, daté de Mai-Juin 1976, de la Revue de l'ACILECE, qui allait en compter 99 au total, publia dans sa rubrique Entre nous..., page 33, une recension de Charles-Henri Sieffert,secrétaire général de l'association.
Elle est reproduite ici.

Nous présentons maintenant quatre nouveaux venus à l'ACILECE, jeunes auteurs qui ne manquent pas de talent, tous quatre publiés à Saint-Germain-des-Prés.
Et d'abord Jean-Pierre Desthuilliers, avec le cristal opaque, illustré de dessins originaux de Tardivo. Bien que ses poèmes ne soient généralement pas titrés, ils sont de facture classique et fort bien venus. Jean-Pierre est un vrai poète lyrique, qui sait trouver les mots à la mesure du sentiment :

J'aime à fouiller ta chevelure
A pleines mains désordonnée,
Courber ta nuque abandonnée
Et tiède sous la vague obscure...


Adroit dans tous les mètres – alexandrin inclus – et dans les genres les plus variés – sonnet inclus – ce jeune auteur maître ès images n'a sans doutes pas fini de nous étonner et de nous ravir. De ce recueil lui aussi sans faiblesse tirons encore ces quelques vers au hasard :

Le fleuve aux mains de boue a modelé le soir,
Rouge terre où le ciel se consume et prolonge
La douceur de l'instant...


Les trois autres étaient André Grall, Claude Imberti et Christophe Papon.

Bibliothèque du Congrès

The Librairy of Congress est une institution mondialement connue. Pour y retrouver trace de Le cristal opaque, il suffit de se connecter. Puis :
-cliquer sur [New search] (en blanc sur fond vert...)
-écrire dans la fenêtre [Search text] :  desthuilliers
-sélectionner dans le menu déroulé [Search type] : Author/creator browse
-cliquer sur le bouton [begin search] (en noir sur fond bleu)
-cliquer sur le [2] à la deuxième ligne de la page qui s'ouvre [2],
Le texte suivant s'affiche :

LC Control Number: 75511145
Type of Material: Book (Print, Microform, Electronic, etc.)
Brief Description: Desthuilliers, Jean Pierre.
Le Cristal opaque / Jean-Pierre Desthuilliers ; dessins ... de Tardivo.
Paris : Éditions Saint-Germain-des-Prés [3], 1974. 68 p. : ill. ; 19 cm.

A la B N F

Voir la notice bibliographique de  Bn-Opale plus.





[1]La liste des 46 attributaires est consignée sur la page II de couverture de l'exemplaire dit de référence, dont la brochure très fatiguée est plus chemise que reliure, dans lequel j'ai également :

  • noté les erreurs typographiques repérées à relectures
  • collé quelques dessins personnels rescapés des marges du tanuscrit initial
  • inséré de photocopies réduites de quelques-uns des manuscrits ou de publications isolées en journaux et revues
  • recueilli quelques commentaires sur les lieux, les dates, le contexte, les dédicataires putatifs ou réels, dans la mesure où je craignais de les oublier

[2] Si vous cliquez sur le [1], vous êtes dirigé sur les références d'un travail d'histoire locale réalisée par ma belle-soeur Annick Desthuilliers, intitulé La seigneurie de Chelles : ses fiefs, ses lieux-dits, dont je ne peux que vous recommander la lecture...

[3] Je remercie le webmestre du site de la Bibliothèque du Congrès d'avoir accentué les lettres (haut et bas de casse)...

La fiche signalétique complète indique :

DATABASE: Library of Congress Online Catalog
YOU SEARCHED: Call Number Browse = PQ2664.E8439
LC Control No.: 75511145
Type of Material: Book (Print, Microform, Electronic, etc.)
Personal Name: Desthuilliers, Jean Pierre.
Main Title: Le Cristal opaque / Jean-Pierre Desthuilliers ; dessins ... de Tardivo.
Published/Created: Paris : E´ditions Saint-Germain-des-Pre´s, 1974.
Description: 68 p. : ill. ; 19 cm.
Notes: Poems.
Series: Miroir oblique.

LC Classification: PQ2664.E8439 C7
Dewey Class [5]No.: 841/.9/14
National Bibliography No.: F75-5240

[4] Le cahier de 16 pages reproduit cinq fois à l'identique réunit les pages 33 à 48 d'un livre dont j'ignore le titre. La collection évoquée, mais non nommée, contient à son sommaire deux noms que je connais, pour en avoir avoir publié des textes dans la revue jointure, Christine Clairmont et Élisabeth Fiebig-Betuel...Les huit autres sont à ce jour ingougeulisables.

[5] En classification décimale Dewey (Melvil...) :
l'indice 841 == Langues romanes / Français / Poésie
9/14 == XX° siècle / après 1945

Noter que la poésie vient en 1...
L'emploi de la classification Dewey pour les œuvres littéraires est un coquet casse-tête pour les bibliothécaires, le "point de vue du client" (le lecteur) étant parfois éloigné des" a priori du fournisseur" (Melvil Dewey et ses développeurs ultérieurs).




[6]

Observations à propos du quarz rose par Georges Cuvier.

L'orthographe quartz est mentionnée, dans le Dupiney de Vorrepierre 1857, à parité avec quarz, qui est de fait la graphie allemande du mot.

Le mot allemand  serait une germanisation faite au XIII° siècle du latin quadratus.

Le mot quartz viendrait , pour d'autres, directement du grec ϰρύσταλλος qui signifie glace – allusion à ses propriétés thermiques, exploitées par les grecs qui se rafraîchissaient en manipulant des sphères de quartz, dont le contact donne l'impression d'une glace qui ne fond pas...

Le cristal de roche est la variété incolore du quartz.