la vigne adamantine

Un titre bacchanal

Cet ouvrage est présenté dans l'introduction de la section poésie comme  retour d’expérience sur la face poétique de la vie courante, et souvenirs et notes de ce voyage qui conduit au delà du solstice personnel.

Il contient les textes poétiques, conservés, et :

Il sera mis en ligne en deux étapes :

La mise en page, généralement établie sur deux colonnes veut faciliter la lecture, en donnant la possibilité de voir sur un même écran la totalité du texte, comme s'il était placé en pages paire et impaire successives d'un livre.

Vendange d'une métaphore

Les éléments de ce recueil ont été temporairement répartis entre cinq (ou six...) sections d'accueil, selon un critère différenciant qui est du domaine de la forme de la forme :

Les écrits qui échapperaient à cette organisation seront bien entendu mis à part dans la tonnelle...
La métaphore directrice doit beaucoup à une promenade en champagne...



Balisage de la vigne

Pour accéder aux sections actuelles du recueil, vous pouvez utiliser :

Bonne promenade dans ma vigne...

Ceps sauvages __ Brins liés __ Sarments taillés __ Grappes formées __ Andains en jauge




La poésie est mal nichue, et le poète est mal fiché…

Aux amateurs de raisonnable dérision,
comme introduction à cet ouvrage
dont cette chansonnette est peut-être
la seule partie à peu près lisible

La poésie est dans les mots,
Mordons la phrase à belles dents !
Mais attention au dur noyau
Que la grammaire a mis dedans...

La poésie est dans les flots :
Taillons dans le tissus des vagues...
Mais gare aux traces de ciseaux
Sur la syllabe qu'on élague !

La poésie est dans les beaux
Discours qui choient d'un dieu distrait :
Méritons-nous d'être un héros
Décochant la rime et le trait ?

La poésie est dans les sauts
D'un vers vers l'autre sur la page:
Maîtrisons-nous bien ces acro
Baties de mouche entre deux nuages ?

La poésie est dans les crocs
D'un serpent fou qui nous instille
Méditatif, l'excès d'écho
Qui envenime notre style.

La poésie est dans les eaux
D'un oeil pleureur humecté d'ail,
Mettant la larme à pris de gros,
L'alarme à l’œil et sans détail,

La poésie est dans les dos,
Telle une affiche de réclame :
Merci d'illustrer la photo
A grands coups de supplément d'âme,

La poésie est dans les faux
Sonnets sonnants et trébuchants,
Mélange étonnant de rondeau
Et de ballade à travers champs...

La poésie est dans les hauts
Cris que psalmodient les lettristes,
Mégalos d'a rigolant d'o
Et buvant leur petit lait triste...

La poésie est dans les gros
Bouquins regorgeant d’élégie
Mettant en vers, et en sabot,
Berger bergère et stratégie…

La poésie est dans les pots:
Le pot hésite à se vider...
Méfions-nous de tenter trop
De jouer sur les mots comme aux dés.