L'opéra des Tarots dorés


Face tarotée

Ce dos de lame, ou encore face tarotée [1] , est celui du Tarot dit de Mantegna tel que reconstitué et mis en couleur par Atanas Alexandrov Atanassov pour les Éditions LoScarabeo.
Ce Tarot n'est pas un TaroT au sens réputé traditionnel du mot. Il compte 50 arcanes, [2] tous majeurs,  et résume la conception que les érudits de la renaissance italienne se faisaient vers 1470 du macrocosme et du microcosme.

L'Opéra des tarots dorés a été écrit en référence au TaroT dit de Marseille.

Avant l'heure de l'opéra, le rideau est fermé, qui accueille les amateurs en affichant son voile énigmatique et opaque. Il s'agit de leur proposer un temps de repos visuel, de calme auditif, avant qu'ils ne découvrent, de l'autre côté de la porte qu'est l'ouverture de l'opéra, le drame qui va se jouer en face d'eux.



Un titre théâtral

Prépublications

Tarographie

Mise en page du livret


Un titre théâtral

L’opéra des tarots dorés est une des mises en scène possibles des personnages et situations symboliques que révèle le livre du TaroT. Si la partie explicative de cette œuvre est logée dans l'espace privé de ce site,la partie énonciative figure dans cette section-ci.

Peut-être ai-je été subliminalement influencé par le titre un opéra de papier retenu par Edgar-Pierre Jacobs pour intitulé de ses mémoires [3] ? Un travail d'iconographie comparative reste à effectuer entre les figures du TaroT et les images des albums de bédé signées par cet auteur expert en inconscient collectif et représentations populaires. Il m'est déjà arrivé de défendre sa mémoire, à propos d'une affaire noire, mais je n'ai pas entamé cette étude.

La fréquentation d'Alain Bocher, le temps de la préparation du volume 33 de la revue JOINTURE, et la lecture de son papier Dis-nous, Jodorowsky, dans le numéro 14 d'EPISTOLAE OPERA, n'est sans doute pas non plus étrangère à mon recours au mot Opéra.

>> Retour au sommaire

Des prépublications

Faire vivre ses textes passe par la voie de l'offrande : proposer à des partenaires-amis d'en disposer pour nourrir leurs propres initiatives.

Soif de mots

soif de mots est une des activités éditoriales de mon ami Louis Delorme. Dans le numéro sept de cette publication, en octobre 2000, il accueillit un extrait de l'opéra des tarots dorés en ces termes :

J’ai plaisir d’accueillir, dans ce numéro sept de Soif de Mots, deux amis : Jean-Pierre DESTHUILLIERS qui dirige la revue JOINTURE dont on connaît la qualité et la constance ( soixante-cinq numéros publiés). Il nous entraîne à la découverte des Tarots dans lesquels, souligne-t-il, il ne faut pas voir de mysticisme mais le respect d’une imagerie populaire. Et Jean-Charles MICHEL, président-fondateur des Poètes du Dimanche...

J'y avais présenté ainsi ma contribution :

J’ai déjà confié des poèmes contributifs au grand livre du tarot à l’anthologie Perspectives Spirituelles (Éditions Regain, Monaco, 1987) et à jointhologie (Éditions La Jointée, Paris 1990).
La revue JOINTURE a consacré, sous ma direction, et avec l’amicale complicité de mes amis de la Jointée, ses numéros 30/31 à une présentation du TARO. Ce travail coïncidait avec le renouveau d’une recherche personnelle qui avait commencé en 1980 au moment de la naissance de ma seconde fille, Alice.
L’Opéra des Tarots Dorés est toujours en cours d’écriture. Louis Delorme me fait le plaisir et l’honneur d’en accueillir quelques fragments dans ce numéro 7 de Soif de Mots.
Le tarot, c’est aussi la soif de mots mis en commun sans qu’aucune autre lecture ne soit nécessaire que celle du cœur ouvert aux images. Le tarot, comme le retable, est la mise en figures d’un mystère qui nous interroge sans pour autant nous intimider. Représentation lisible, dans le jeu permanent des miroirs successifs de l’âme, chaque lame est une lettre qui compose les mots du récit de nos potentialités, de notre condition humaine, de notre recherche du monde en nous et de nous au monde. Le tarot n’est par destination ni religieux ni laïc, ni ludique ni divinatoire : il appartient à tous ; il est une des manifestations de la parole humaine, et la parole est un projet.
Le tarot ne se réduit pas aux 22 arcanes qualifiés majeurs. Denier, Épée, Bâton et Coupe balisent les quatre points cardinaux de son territoire. Le Bateleur est donc présenté ici en relation avec les quatre horizons, en cohérence avec les matières de la table qu’il utilise.
Il est proposé au lecteur, autant que faire se peut pour lui, de lire, en même temps que ces textes, un tarot dans la version dite de Marseille.
Je propose ici à lecture :
  • Quatre visages de I - LE BATELEUR
  • XI - LA FORCE
  • XIIII - TEMPÉRANCE
  • XVI - LA MAISON DIEV

>> Retour au sommaire

Tarographie



La section de Tarographie a été classée dans le chapitre écrivainerie. Elle comporte actuellement trois rubriques et surtout dix paragraphes :

◄ ►  De la graphie du TaroT à la tarographie
◄ ►  Un livre d'images dont chaque destin est le texte
◄ ►  Genèse de l'Opéra des Tarots dorés
◄ ►  Le TaroT support de développement personnel
◄ ►  Décoder une œuvre avec l'outil TaroT
◄ ►  Aux marges du TaroT : les transposeurs, ils traduisent sans trahir
◄ ►  Aux marges du TaroT : les invocateurs, ils illustrent sans idolatrer
◄ ►  Aux marges du TaroT : les conecteurs, ils relient sans réduire
◄ ►  Tarothèque
◄ ►  Rencontre avec quelques auteurs remarquables

Accès direct par le ◄ ►

 

>> Retour au sommaire

Mise en page du livret

Le degré d'avancement de la publication en ligne est, ce 1° janvier 2009, d'environ un tiers...Le tabelau synoptique qui suit est donc incomplet. Il a été codé pour faciliter sa tenue à jour. D'où l'apparition de nombreuses lignes vides d'information.


ActeRôleAirsDécor
I► LE BATELEURLe bateleur tétramorphe
Le bateleur face à la foule
Le bateleur, le page et Méduse
Tarot de Marseille – Camoin-Jodorosvski

IILA PAPESSE...Tarot
IIILIMPERATRICE...Tarot
IIIIL'EMPEREUP...Tarot
VLE PAPE...Tarot
VILAMOUREUX...Tarot
VIILE CHARIOT...Tarot
VIII► LA JUSTICELa justice - état 1
Tarot de Marseille – Noblet-Flornoy
VIIII► L'HERMITEL'hermitteTarot de Visconti-Sforza
XLA ROUEDE FORTUNE...Tarot
XI► LA FORCELa Force
Tarot idéographique du KebeK
XIILE PENDU...Tarot
XIII ► ●●●L'année des treize lunes
Tarot de Nicolas Conver
XIIII► TEMPÉRANCETempérance quatorze
Tarot d'Argolance
XVLE DIABLE...Tarot
XVILA MAISON DIEU...Tarot
XVIILE TOULE...Tarot
XVIII► LA LUNESur un détail...l'écrevisse
Tarot des imagiers du moyen âge – Wirth
XVIIIILE SOLEILLe sémagramme soleil
Soleil état 1
Tarot de la Golden Dawn

XXLE JUGEMENT...Tarot
XXILE MONDE...Tarot
LE MAT...Tarot


>> Retour au sommaire



[1] L'adjectif taroté désigne l'aspect d'une carte dont le dos est marqué de traits soit gris, soit de différentes couleurs, formant un motif en apparence sans signification particulière, souvent réduit à un treillage losangé. Retourner n'importe quelle carte à jouer non publicitaire...
Certains exégètes retournent la déduction [ tarot > taroté ] au profit d'une étymologie de tarot qui serait...[ taroté > tarot ]. Voir à ce sujet la grande encyclopédie du TAROT, de Stuart R. Kaplan, tome I, US Games systems, Stamford, 1978 ; chapitre 1, terminologie...

Pour ce qui est l'énigme du R., mêmeTarotPedia ne donne pas la clef. J'ai donc interrogé l'après-vente de US Games System Inc.

[2] Une bonne lecture recommandée à ce sujet est celle de la SVITE D'ESTAMPES DE LA RENAISSANCE ITALIENNE dite TAROTS DE MANTEGNA, ou jeu du govvernement dv monde av qvattrocentto vers 1465, de Laure Beaumont-Maillet et Gisèle Lambert, éditions Arnaud Seydoux, Garches, 1985, suivie d'un commentaire alchimique de François Trojani, auteur entre autres de la préface du Liber Corax de Roger Bénévant.
Ouvrage pratiquement introuvable sauf en bibliothèque. J'ai la chance d'en posséder une édition complète.

Andrea Mantegna a été présenté sur France-Culture dans l' émission de Simone Douek le 12 décembre 2004...En fait, cet ensemble de gravures attribué à Andrea Mantegna est un des éléments d'une suite d'ensembles de gravures dans la filiation desquelles sont identifiés entre autres  Michelino da Besozzo et Marziano da Tortona

[3] UN OPÉRA DE PAPIER, les mémoires de Blake et Mortimer, par Edgar-Pierre Jacobs, Gallimard 1981, avec une couverture de Jacques Tardi, reprise de celle de la marque jaune, et qui n'hésite pas à faire d'Olrik le héros central, invisible,car innommé dans le titre, de cette autobiobibliographie.

[4] Il y en a actuellement deux, Tarot de Marseille et Tarot divinatoire, distinction qui fait débat et que j'ai personnellement du mal à comprendre. En effet le premier article est relatif à une famille de modes de représentation – les tarots dits de Marseille, du Convert au Noblet, du Camoin-Jodorovski au Viéville...–, alors que le second est relatif à une manière de lire le Tarot en général, et il en existe d'autres, non divinatoires et tout aussi pratiquées : développement personnel, lecture symbolique, ...