Sang Breton

Un roman posthume de Michel Bouts


Couverture de Sang Breton

A la B.N.F.

Sang breton est ainsi identifié à la BNF :
 
Bouts, Michel (1902-1993)
Sang breton [Texte imprimé] : récit de la Bretagne féodale, XVe siècle / Michel Bouts.
Témoignage de Claude Rich – Préface de Jean-Pierre Desthuilliers –  Illustrations d'Élisabeth Bouts.

Saint-Vincent-sur-Oust : Elor, 2003 (53-Mayenne : Impr. Jouve). - 191 p. : ill., couv. ill. en coul. ; 21 cm.
DLE-20041122-53968. - ISBN 2-912214-65-3 (br.) : 15 €
BN 39238792 notice au format Unimarc ISO-2709 04-55176

Il manque : couverture de Michel Faure.

Ailleurs

Une fiche de lecture est publiée sur le site d'ELOR, fiche qui résume l'intrigue et mentionne La très riche préface de Jean-Pierre Desthuilliers, qui pour montrer "toute la profondeur d'un homme, sa fécondité, au travers de textes qui, comme Sang Breton, n'ont apparemment aucune prétention humaniste ou philosophique", nous présente l'auteur Michel Bouts né en 1902 : sa vie et son oeuvre.

Un signalement a été incrit – par mes soins je l'avoue – dans les tablettes de la section livres du site de L'internaute – Copains d'avant.

Une recension d'Odile Mestrallet, dans les fiches de lecture de l'association Serviam, présente très brièvement l'essentiel de la vocation de Michel Bouts, explicite l'argument du livre, mais omet (faute de place ?) de parler de la préface-témoignage...

Une recommandation d'un site [1] qui sélectionne et analyse les meilleurs livres destinés pour la famille, et recommande in fine Il (le lecteur) faut surtout qu’il saute impérativement une préface trop sérieuse destinée aux adultes !

Une insertion dans la page d'accueil du site de l'École des Chartes...via la présence, au rang des chartistes célèbres, de Théodore de la Villemarqué, auteur du Barzaz Breiz d'où est extrait l'épigraphe du livre.

Diffusion


Ce livre a été offert, de tout cœur, à :


L'épigraphe



Ha me a fell d'in monet gant ho,
Ha donet da varc'heg evel-t ho.


Et moi je veux aller avec eux,
et devenir chevalier comme eux.


La Villemarqué in Barzaz-Breiz  (chants populaires bretons)

Du même auteur


  • Jean-Louis dans la vieille forêt
  • Pied de Biche
  • La Châsse de saint Agapit
  • L'As de pique
  • Loups de Mer




[1] Je cite la note :
Sang Breton, Michel Bouts, Elor 2003, Collection "Horizons lointains", 192 pages ISBN 2912214653

Rennes 1419, la guerre civile éclate entre bretons ralliés soit au clan des Montfort soit à celui des Penthièvre. Deux cousins, Perrot et Guillemin vont être mêlés aux escarmouches et aux sièges de cette lutte fratricide. L’ambiance générale est cependant à la bonne humeur parmi les sages chanoines, les preux chevaliers et les gentes dames !

Le démarrage de cette belle histoire peut décourager le lecteur moyen qui, s’il persévère, sera vite pris par une intrigue vivement menée ! Il faut surtout qu’il saute impérativement une préface trop sérieuse destinée aux adultes !


Je me suis donc fendu d'un courriel de remerciements :

Bonjour,
j'ai lu avec intérêt la note de lecture que vous avez rédigée à propos de Sang Breton, le dernier roman de Michel Bouts.
J'ai également noté la recommandation de sauter la préface...Mon expérience de la lecture est que cette recommandation est souvent superflue, la préface étant vécue par les jeunes (et souvent aussi par les moins jeunes !) comme un obstacle rituel entre la couverture et le "vrai livre" .

J'apprécie l'humour de cette évaluation. En effet, elle est assez sérieuse, cette fichue préface....
Elle est bien entendu destinée aux parents des lecteurs, à qui vous dites à juste titre "lisez ce que vous offrez".
L'idée était de montrer que certaines formes d'éducation pouvaient porter des fruits à long terme. Aussi les différents éléments complémentaires (témoignage, préface, dessin de couverture, illustrations) ont-ils été pris en charge par d'anciens élèves de Michel Bouts, qui concevait ses livres comme des moyens parmi d'autres pour assurer la "bonne éducation" des adolescents qui peuplaient sa maison-école.
C'est pourquoi elle contient, entre autres, des informations essentielles sur "la vie et les œuvres" de l'auteur, et une analyse explicative de la couverture du livre.

Il s'agissait aussi pour nous, Michel Faure, Claude Rich, Louis et Élisabeth Bouts et moi-même, d'un signe de reconnaissance envers une figure paternelle au sens chaleureux et responsable du terme.

Espérant ne pas vous avoir ennuyé avec ce complément d'information diablement sérieux, et vous remerciant d'avoir recommandé à lecture Sang Breton, ce qui nous réjouit très sincèrement.
Bien cordialement.
Au nom de l'équipe éditoriale. JPD

PS Pour en savoir plus sur ma manière de concevoir les préfaces...