management

Histoire d'un mot

Comprendre un concept n'implique pas, pour certains, de connaître l'histoire du mot qui le désigne – à supposer qu'il n'y en ait qu'un, et qu'il soit en quelque sorte international – . Pour d'autres, au contraire, le mot et la chose sont liés. Pour ne pas choisir entre ces deux approches, et comme l'indique le titre de ce paragraphe, quelques filtres linguistiques vont ici aider à décanter le management.

Champ sémantique

Sera inséré ici sous forme de sémagramme.

étymologie

Le verbe français manager est une transcription du verbe anglais to manage qui viendrait, selon les sources :
Le terme anglais management a été adopté par l'Académie française avec une prononciation francisée.
l'Office québécois de la langue française fait de la résistance, ne recommande pas l'emploi de cet emprunt à l'anglais et traduit, selon le contexte :
Les mots français manège et ménage ont dans l'inconscient des liens étroits, mis en valeur par Max Jacob dans son poème [2 dév] Avenue du Maine.

Variantes qualifiées

Les mots manager et management sont souvent associés à :
rationnel, participatif, concertatif, directif, minute, éclairé, leader, durable, coach, joueur de go,  entrepreneur, intuitif,  pluriel,  agile, énactif, autonome, baladeur,...

Mots voisins

Seront insérés ici sous forme de sémagramme.




[1 réf]

Selon le Chamber's twentiethcentury dictionnary, revised edition, Edinburgh London, 1959. Page 645

[2]


Les manèges déménagent.
Manèges, ménageries, où?
. . . et pour quels voyages?
Moi qui suis en ménage
Depuis . . . ah! il y a bel âge!
De vous goûter, manèges,
Je n’ai plus . . . que n’ai-je?. . .
L’âge.
Les manèges déménagent.
Ménager manager
De l’avenue du Maine
Qui ton ménage mène
Pour mener ton ménage!
Ménage ton ménage
Manège ton manège.
Manège ton ménage.
Ménage ton manège.
Mets des ménagements
Au déménagement.
Les manèges déménagent,
Ah! vers quels mirages?
Dites pour pour quels voyages
Les manèges déménagent.

[3 réf] Selon le Dictionnaire français illustré de Dupiney de Vorepierre, Michel Lévy Frères éditeurs, Paris 1857, tome 2 page 360.
Le maître d'œuvre de ce Dictionnaire se nomme, en réalité,Jean-François-Marie Bertet-Dupiney, alias Dupiney de Vorepierre. Il a aussi travaillé à un Dictionnaire des noms propres, ou Encyclopédie illustrée de biographie, de géographie, d'histoire et de mythologie, et à la publication raisonnée d'œuvres traduites de l'allemand et dues à Justus von Liebig et J. Müller.
Né en 1811 à Vienne, docteur en médecine,  et mort en 1879

Dictionnaire français illustré et encyclopédie universelle, ouvrage qui peut tenir lieu de tous les vocabulaires et de toutes les encyclopédies.Il est déclaré rédigé par un comité de savants et de gens de lettres qui regroupe 144 personnalités de l'époque, et non des moindres. Il est orné de 20 000 illustrations – chiffre non vérifié par mes soins...– gravées sur cuivre par...les meilleurs artistes.
L'édition de 1857 n'est pas la plus ancienne –  existerait une édition 1856, mais la chrono-bibliographie d'estampes deux, le site de l'association graver maintenant ne la mentionne pas –. La cote d'occasion tourne entre 150 € et 200 €. Celui que je détiens est un héritage de famille.