~Q~Q~O~Q~C~P~


Ces maudits jeux de dés

Ces maudits jeux de dés [1]
Henri Landier
Suite du Faust

Ce qui roule sur le tapis vert de notre réflexion sur chaque face porte une existentielle question.
Je l'y ai lancé pour répondre à une question simple de mon ami Daniel Sauvalleen fait, ton site, à quoi ça sert ?

Ce aurait pu être lancé, non dans des circonstances éternelles, mais  sur le plateau des Échanges. Il l'est sur celui des Clefs, c'est à dire dès le premier niveau d'accès.

Pourquoi la métaphore du ? Par hasard ? Pour rester dans l'esprit des spéculations mallarméennes, ou encore des aphorismes einsteiniens ?.

Le concept de a alimenté un échange entre le rédacteur du site et un de ses correspondants . Il a aussi été le dé/clencheur gestuel d'un de mes exercices de dé/tartrage mental, exercice inspiré de la découverte de ces pefins (polyèdres étranges à faces insolitement numérotées) que mobilisent les plateaux de Donjons et Dragons...où leur destin est de s'immobiliser.



Six faces


Qui ?
Quoi ?
Ou ?
Quand ?
Comment ?
Pourquoi ?

Qui ?

Les acteurs de ce site sont à la fois dans la salle, sur la scène, en coulisse, et peut-être même dans la fosse d'orchestre ou le trou du souffleur...
Revenir au sommaire

Quoi ?

Le choix du contenu a longtemps balancé entre entre trois perspectives :
Par souci d'équité, j'ai fini par me résoudre à ne pas choisir.
Revenir au sommaire

Ou ?

Le propre d'un site web est de n'être nulle part et partout à la fois...Ce n'est pas cet aspect de la question qui mérite ici recherche et réponse.
Mais pour trouver un site, il convient à l'expérience :
Revenir au sommaire

Quand ?

Quand ai-je réalisé que j'avais pris cette décision ?
C'est pendant l'été 2003, en travaillant à la mise en forme de la seconde partie de mon livre le sculpteur d'eaux, que j'ai pris conscience de la rapidité troublante et trouble avec laquelle l'eau bruissait sous mon pont Mirabeau personnel, sans que pour autant dans les remous s'inscrivent quoi que ce soit de déchiffrable de mon travail d'écriture.
Je me suis alors souvenu de mon premier essai, sans suites, de courant 2001.
Revenir au sommaire

Comment ?

L'historique donne (il ne peut faire moins !) quelques informations sur la chronologie du projet adamantane. Pour ce qui est de la méthodologie, elles a consisté, elle consiste à mettre en application ce qu'Alain Castets appelle la dialectique du gros oeuvre et de la finition.
En d'autres termes, comment faire pour que la réalisation soit juste et parfaite. Sachant que la perfection n'est que si elle est perfectible.
Revenir au sommaire

Pourquoi ?

J'ai choisi de rédiger ce site, de préférence à donner suite à ma première idée, la composition de dossiers à la fois thématiques et chronologiques, parce que, dans une telle configuration :
Revenir au sommaire

Combien ?

A ce jour, ce site compte :
structurant un peu plus de 150 pages


[1]Les maudits jeux de dés...