Des vœux, des souffles et des respirations...

Ici quelques morceaux choisis pour se souvenir de ces transitions passés, de ces bornes-repères sur le chemin, quelques éclats de voix comme de lumières. Ici quelque invitation à danser les mots et les images du passé, à engendrer des régressions comme des projections en âge.



circle of life 2008
          2008
S'enrouler, se dérouler en un hiver inattendu et redécouvert
Qui nous invite aux blancs en neige, aux cristaux de glace.
Y a-t-il lieu de déchanter ou de s'ébahir?
De dévisager aurores de brume, étincelles de givre, patinoires et miroirs
De se tenir au chaud, de se rapprocher, de se cogner les uns aux autres
De s'emmêler dans les étonnements des chutes de température
De sentir l'hiver en soi, de retrouver des sensations anciennes, de s’apprendre des sensations nouvelles comme de songer à des coins de feu égarés en nos mémoires ou en nos imaginaires
Indécence ou pudeur à discuter d'un sujet qui porte à tout, comme à n'importe quoi
Oscillations, pendulations dans ces lents mouvements de vie
Grognements de grande mer, invitations à vivre pleinement
Il est bon de laisser reposer la pâte, de laisser infuser, de se laisser prendre le temps d’autres saveurs
Tous sens en sommeil, tous sens en éveil
Etapes de transitions,transfigurations, transformations, transmutations

Glisser dans la douceur d’il était une fois
sans savoir si cette fois-là vient d’hier ou de demain
tout en sachant qu’elle est d’aujourd’hui
Etre dans la présence à ce qui est là

Concocter des images, des mélodies, des mets, des projets
Ronronner de plaisir avant que de jaillir
Pépites de lumière et lucioles
Tintements de grelots et carillons
Saupoudrées d’épices et arômes
Entre l’Orient et l’Occident, ou l’inverse

Accueillir comme s’accueillir à toutes sortes de croisées de chemin
Aller à la rencontre comme à sa propre rencontre
Tintinnabuler, clignoter, trembler à ces beautés, à ce feu d’artifice
sans artifice
Respirer de tous ces temps, ces rythmes, ces mouvements
S’inspirer et resplendir, Ecouter s’enchanter créer
maintenant, demain, simplement présent
tout au long de cette volée de nouvelle année
que je vous souhaite ouverte à bien plus de deux mille huit bonheurs...

Christine Guilloux


bishop 2007
          2007

Lever le doigt ou le rentrer
Pointer la lune ou le rêve
Entonner un refrain ou une mélopée
Pointer, lever le nez ou s'ériger
Marcher pas à pas ou au pas
Écarquiller les yeux

C'est un pourquoi pas qui annonce des myrtilles
D'autres y verraient des lentilles
ou encore des mantilles

C'est un défilé d'images, un tour de passe-passe,
un éventail de lumières, de sons, de parfums

Voir et lire les nuages
Écouter leurs murmures
Sentir le vent bâiller et s'étirer dans les branches
Extérieur et intérieur
Les mondes se fondent et se confondent
Repères et seuils de destination

C'est un pourquoi pas qui irise
Ou pétille ou piaffe
Glisser sur la neige, sur l'eau, en soi
Vibrer à l'écoute des grillons, des crécelles
Effilocher la marelle et en délier les fils
Défier l'itinéraire, créer de nouvelles règles de jeu
S'ancrer pour mieux jongler de tous ses sens
Laisser faire et laisser se faire
Sentir du plus profond de soi-même le flux de la vie

Lever le doigt ou le rentrer
Sans jouer d'escarmouches ni botter en touche
Respirer à pleins poumons
Nos arborescences, nos réseaux, nos métiers

C'est un pourquoi pas énigmatique
qui nous invite à construire
nos cathédrales et nos paysages
en chœur et de cœur…
et de tout cœur, mes vœux vous accompagnent pour cette année 2007…

Christine Guilloux