Lyon, pour danser avec les Domovoï

Domovoï ? En quelques contrées, en quelles sinuosités de nos vies s'immiscent-ils ? Qui sont-ils ?  Nous les côtoyons dans notre vie sans le savoir. Ils nous jouent des tours, nous font des farces, nous subtilisent le mot, l'objet, la chose dont nous avez besoin et nous la rendent cependant en temps opportun. Nous les côtoyons au quotidien. Nous pestons parfois, sourions souvent ou l'inverse.  Ils nous contrarient et nous invitent à voir le monde autrement, à respirer et à prendre notre souffle pour gagner à vivre plus sereinement et plus légèrement.

Domovoï ? Ils sortent, ils nous font de belles réparties. Ils sont simplement un nouveau pré-texte pour la rencontre, pour amener à nous rencontrer simplement dans le quotidien et nous apprendre à mieux-être nous-mêmes.


Christine Guilloux nous avait invité en mai 2009 à partager un temps de transition, un temps de transe dans son exposition "La mi-vie, L'âme y vit, L'amie, vis !". Elle nous a invité en décembre 2010 à partager d'autres transes, d'autres danses dans la confrontation, la rencontre de soi et de l'autre au cours de cette nouvelle exposition SORTIES DE DOMOVOÏ au titre étonnant et pourtant empreint de nos bousculades du quotidien -- ne dirait-elle pas, des absorptions, des détournements, des dérives de ces domovoî si présents, si espiègles, si futés ? -- ♦ Pour voir l'invitation...



Christine Guilloux
, psychologue-psychothérapeute, a entraîné dans son sillage en l'ancienne capitale de la Gaule, à Lyon,  deux compagnons au long cours et les embarque et nous a embarqué pour leur faire dire et nous faire exprimer nos transitions et nos aspirations à la vie. Être dans le mouvement, dans l'action, dans la création. Se dépasser pour simplement être, être pour se dépasser.

D'autres compagnons de route de Christine ont aussi été embarqués dans cette aventure de vie, ce moment de partage, d'action et de création. Nous sommes tous bricoleurs et arpenteurs.

Le fil directeur de cette manifestation sur ces SORTIES DE DOMOVOÏ a été la rencontre de soi et des autres au travers d'une mixité des genres, des humeurs, des parcours, par-delà les agrégats d'expérience de ces trois compagnons : les images proposées combinèrent autant les matières que les mots. Cette exposition de deux jours et demi a été des plus actives : non seulement, il y était recommandé de venir y passer du temps pour goûter à ce qui était donné à voir - peintures, collages, sculptures, ouvrages - , pour rencontrer les autres, pour se stimuler au cours d'animations surprises - où il a été question d'écrire sous différentes formes, comme de lire, de regarder, d'écouter et de participer activement à  cet événement que nous voulions joyeux et lumineux.

Ont été également présents pendant ces deux jours et demi : la revue Hypnose et Thérapies Brèves, la revue de poésie Jointure et d'autres animateurs de revue...

Lyon danse domovoi dec 10 Lignes, maillages et métissages s'en donnèrent à coeur joie et à corps dansant. La neige au rendez-vous pour calmer nos pas et nos ardeurs. La neige pour faire scintiller nos humeurs et nos fils de soi/e.