Explorations au-delà de l'infini... des perspectives

Il est des voyages et des accompagnements, des ordinaires extraordinaires, des bouleversements qui disent la mort et la renaissance... Nantes, juin 2009, en apnée. En arrêt sur image et sur son. L'éternité vaillante et vacillante. Il y avait lieu de faire escale en camp retranché, d'accompagner le passage d'une vie à une autre.

Remettre à plus tard la narration quant aux errances d'un patient, aux surprises, aux chocs, aux certitudes bousculées, aux aménagements et aux impuissances révélées, à la prise en compte de soi, avant ou sans la remise en cause, provoquée par le progressif retranchement, enfermement, démission de l'un de ses fils.  Remettre à plus tard le parcours avec embranchements, déviations, embouteillages, alternatives, pannes, options,  un parcours finalement en quête de soi, en quête de calme et de sérénité, en quête d'une tranquillité dans un monde peuplé d'intempéries, d'avaries, de guerres.

Transhumances là où il est de verts pâturages, des montagnes immenses, des ciels insondables. Des mers abordables. Nous y sommes.

Aussi transhumances et traversées pour la conférence et pour l'exposition d'images et de textes que Christine Guilloux propose au 7ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et de Thérapies Brèves : Surfez sur la vague, Osez une mixité thérapeutique , Biarritz,  2-4 juin 2011.

transhumances pour une tranquillité de l'âme


Parfois le patient vient avec un cortège de difficultés sans oser dire problème, sans oser dire projet. Dans sa confusion des genres, il nous demande de l'aider parfois à cesser de faire ce qu'il ne souhaite plus faire, de réussir à faire ce qu'il ne fait pas, ou encore d'apprendre à se gérer dans un monde où les facteurs de stress sont au quotidien, proches et moins proches. Faire, défaire, refaire? Se débarrasser de l'embarrassant, fuir l'existant pour trouver la paix ailleurs. Y-a-il à fuir, à combattre, à s'engourdir, à se laisser porter?

Il demande de l'hypnose, il demande à voyager à l'intérieur de lui-même pour un déclic, un détournement, un contournement, peut-être simplement un recadrage.

Introduire ou ré-introduire, injecter ou ré-injecter chez lui des images, de ses images, des points de vue, de ses points de vue, des expériences, de ses expériences, des questions, de ses questions qui conforteront sa conviction que le changement est nécessaire et qu'il a en lui la capacité à le réussir. La part est belle, pour le thérapeute, à l'observation et à l'écoute des histoires passées, présentes et à venir, que raconte le patient. La part est belle, pour le thérapeute comme pour le patient, à leur créativité interactive de rebondissement !

Sans technique apparente et cependant dans cette direction d'apprendre à être là dans le fauteuil du cabinet du thérapeute et en même temps dans d'autres lieux où il a su se dépasser, se faire héros de lui-même, dans d'autres espaces où il se souvient de ses réussites futures, dans ces temps où il est possible de trouver la paix en soi malgré les intempéries externes et internes. Allers et retours pour faciliter la mise en mouvement et accompagner le patient à vivre son voyage, ses transhumances, son chemin de vie autrement.


traces de passages, marques d'éternité ?

Occasion de se questionner sur la transe, les transes et les gravures rupestres dans ce congrès où il s'agit d'oser les mixités thérapeutiques.  Ici, une exposition d'images et de textes.

Les sud-ouest, les suds sont mis à contribution et nous ouvrent à un regard oblique sur les traces laissées sur les parois des abris sous roche, des grottes mais sur les pierres "parcheminées". Aux ambiances locales, des grottes de Niaux, au centre des Pyrénées, aux grottes d'Isturitz, à quelles encablures de Biarritz, Christine Guilloux répond par les chaloupées qu'elle entreprend dans le sud-ouest américain et indique les environs de Saint-George, en Utah : Traces de passage, marques d'éternité ? Transhumances et traversées, perspectives et infinis pour lutter contre l'adversité, apprendre à respirer, connaître la solidarité, donner plus de vie à la vie...