Élie-Georges Berreby,
peintre, sculpteur et écrivain

Vous pouvez accéder directement depuis cette page au Site personnel d'Élie-Georges Berreby, et en particulier visiter les galeries présentant son œuvre de peintre et de sculpteur.

Élie-Georges Berreby

Élie-Georges Berreby
Cliché Michel Lavoix

C'est le dimanche 13 février 2005 que j'ai rencontré personnellement Élie-Georges Berreby, à l'occasion d'une représentation au théâtre Aire Falguière de sa pièce Jonas, dont le rôle titre était tenu par mon ami Bruno Balp.

La troupe, les collaborateurs du théâtre, l'auteur et une partie des spectateurs allèrent ensuite partager un repas amical dans la salle souterraine du restaurant le Bordj du XV°.

Nous eûmes ainsi l'occasion de découvrir l'homme, ses convictions, partie de son histoire et du regard qu'il jette, via son œuvre, sur le monde contemporain.

Je repartis  impressionné par sa lucidité, sa culture religieuse, sociale et humaine transverse à diverses civilisations méditerranéennes, son non-conformisme constructif.

Nos relations se sont prolongées de diverses manières, en particulier par :

Je remercie ici Élie-Georges Berreby pour son accueil et sa manière bien personnelle de manifester sa confiance envers les hommes de bonne volonté, quelles que soient leurs croyances intimes, pourvu qu'il les juge sincères.


L'artiste...

Le dramaturge

Usant amicalement du droit de citation, je constitue ici une anthologie personnelle : des extraits d'ouvrages, romans comme pièces de théatre ou poèmes, que je juge caractéristiques de la pensée et de l'art de l'écrivain. Elle sera progressivement élaborée. Les choix faits engagent pleinement ma responsabilité, il s'agit de ma propre lecture de l'œuvre d'Élie-Georges Berreby



Diego L'Église est une secte juive qui a réussi. Ce n'est pas en contredisant les Écritures qu'on aidera les hommes à évoluer.
... ... ...
L'essentiel du message biblique est la charité, la charité au quotidien. Les rites sont secondaires. Mais nous vivons dans un monde qui a remplacé la charité par le rituel.
Personne n'aime personne. C'est l'indifférence et la haine qui dominent. Le grand homme est celui qui sait éliminer quiconque lui barre la route. Ici et ailleurs. Mais surtout ici. Depuis deux siècles, le Saint-Office détruit sans pitié tout ce qui n'est pas à sa dévotion.La perversité est devenue légitime. Nous sommes loin, très loin, de la compassion prêchée par le Nazaréen.

Diego, alias Paolo Bernini, citoyen romain, professeur d'hébreu et d'araméen au séminaire pontifical du Vatican, enfermé dans les geôles de l'Inquisition à Valencia. Extrait de Les Yeux de l'Inquisition, fin de l'acte II.

Argument de la pièce - Dans une geôle de l'inquisition, un gardien et son prisonnier se découvrent un point commun, des ancêtres juifs convertis ; ils comparent leur perception de l'Église et de son évolution. Le fils du prisonnier, lui même en puissance de paternité, est l'évêque du lieu. Il organise avec la complicité du gardien une évasion par substitution...qui aura un issue inattendue et sanglante.





Jonas : Des sarcasmes ! Pas-même ! Seigneur-Dieu ! Il y a longtemps que les habitnts de Babynive ne s'occupent plus de toi. Les hommes ont déjà un dieu : l'Argent. Tu fais double emploi, tu vois ce que je veux dire ?

La Voix : Va crier à Babynive qu'elle ne peut se sauver qu'en retrouvant son âme.

Jonas (geignant) : Avec les ministres das autres cultes nous faisons la même constatation : nous ne servons que pour les baptêmes, les mariages et les enterrements. Et encore... (Interdit) Peut-être que nous ne savons plus parler de toi...Les croyants sont si peu nombreux qu'il devient inutile de se disputer la clientèle.
(Silence inquiet. Jonas attend l'oreille tendue. Puis...) Seigneur-Dieu. (Craintivement) Béni soit ton Saint Nom. Mais tu n'es plus dans le coup ! (Un léger temps) Etre un homme, ce n'est pas si facile. Mais en plus être juif...Crois-moi, il est temps que nous restions tranquilles. Depuis des millénaires, nous passons  notre vie à remettre l'ordre du monde en question.. Ça fatigue, ça dérange, ça gêne...Après tout que chacun vive comme il l'entend. (Un temps, puis, inquiet) Tu m'écoutes ?
Seigneur, j'ai déjà eu ma part d'épreuves. (Terrifié d'y penser) J'ai été marié...
...Babynive ! Babynive ! Il n'a plus que ce nom à la bouche. Puisque le Très-Haut a pris l'initiative de cette rencontre, qu'il commence par nous dire pourquoi il nous a jetés sur la terre. Il élude les vrais problèmes, l'Éternel. Est-ce lui qui a créé le monde  ?  Ou le monde qui l'a créé ? Si nous sommes à son image, alors il est faible et vulnérable. Dans ce cas nous n'abuserons pas de la situation...

Jonas, Rabbin à Babynive, et La Voix de Dieu. Extrait de Jonas, milieu du premier tableau.

Argument de la pièce - Jonas, rabbin à Babynive, cité sous l'empire des affaires, vit tranquillement avec son singe Bubu. Dieu l'enjoint de sortir prêcher la repentance. Jonas, effrayé, veut s'enfuir et achète une croisière en Méditerranée. Tempête, naufrage, Jonas trouve refuge dans un sous-marin désemparé, et miracle il le ramène au port. Fêté en héros à Babynive, il en profite pour délivrer aux médias le message de repentance...convaincu du crime de haute-démoralisation du peuple, il est exilé...Un dénouement tragique les attend, Bubu et lui.





Rebecca : Je veux connaître ce que tu me caches. Qui était le Seigneur ?

Judas : Voilà une question originale. Personne avant toi ne se l'était posée.

Rebecca: Père, dis-moi, qui était-ce ?

Judas : Un Maître. Un grand Maître. Et en même temps un mystère. Non seulement il guérissait les incurables, multipliait les pains, mais il apaisait les tempêtes et attirait la pluie sur les terres arides.

Rebecca : Alors, Paul n'exagère pas.

Judas: Il ne l'a pas connu. Il le reconstruit. Le Rabbi s'exprimait par paraboles. En hébreu et en araméen. Aujourd'hui il est traduit en grec. Ça change beaucoup de choses. (un temps)
Quand Paul rêve d'un monde où toutes les femmes resteraient vierges et tous les hommes seraient abstinents, je m'interroge. Jamais le Maître n'a diabolisé la sexualité. (Elle veut l'interrompre)
Écoute, écoute. Et garde pour toi ce que je vais te dire. L'enseignement caché du Rabbi englobait la sexualité. Une sexualité exigeante.

Rébecca, médecin à Athènes, fille de Judas Iscarioth, et Judas lui-même. Extrait de L'Évangile selon Judas, vers la fin de la partie II .

Argument de la pièce - Judas a été victime d'un «faux en Écritures» : il n'a pas trahi son Maître, mais seulement annoncé aux Grands Prêtres qu'il allait les défier. Effrayés, ils ont livré Jésus au pouvoir séculier sous l'accusation de complot. Judas, déboussolé par la mort du Maître sur le Golgotha, s'est enfui pour se réfugier près de Jaffa, partageant son temps entre la production de vin et de fromage et la traduction de Zoroastre, en compagnie d'Amos, l'ex Bon Samaritain. Sa fille, médecin exilée à Athènes, vient le voir secrètement pour le convaincre de la rejoindre en Grèce...Ils amorcent une analyse critique et contradictoire des méthodes missionaires des fondateurs de l'Église.





A propos d'Élie-Georges Berreby

Présenté par Geneviève Rozental

Elie-Georges Berreby, auteur de théâtre et de romans est joué en France et à l’étranger depuis de nombreuses années. Un certain nombre de ses pièces publiées par l'Avant-Scène ont fait l'objet d'une édition en deux tomes au Cherche-Midi Editeur.
Créées par des metteurs en scène tels que Jean Negroni, Michel de Maulne, Gérard le Breton, Jean-Paul Alègre ou Bruno Abraham-Cremer, elles ont été présentées au TEP, au Vieux Colombier, au Théâtre des Mathurins, Essaïon, au Festival du Marais, d'Avignon, etc…

Depuis son retour en France,

Romancier il a écrit :

Peintre et sculpteur (Prix Rubens 1988, lauréat du Salon International de Sculpture 1990) il a  exposé ses œuvres sur divers continents.

Pour revenir à la page L'enfant pied-noirsur le site du théâtre Aire Falguière